"On arrive tous à Noël en même temps" - Le succès, ça s'apprend : le livre (et la vidéo) du jour où j'ai rencontré Stéphanie Milot

Qu'est-ce qui fait que nous pouvons considérer réussir notre vie ? Quels facteurs-clés adopter et appliquer pour améliorer notre niveau d'épanouissement professionnel et personnel au quotidien ? La tornade blonde québecoise Stéphanie Milot, auteure et conférencière, partage ses astuces. Rencontre.

Stéphanie Milot est à l'origine de MaStef.tv, chaîne de télévision inspirante sur le web. Elle m'a fait le plaisir de me convier il y a quelques mois pour parler de performances personnelle et professionnelle, et de leadership.

Dans son livre Le succès, ça s’apprend ! 9 clés pour réussir sa vie (Les Editions de l’Homme, 2012), Stéphanie nous parle d'intelligence émotionnelle au service de notre réussite. J'ai profité de mon passage à Montréal pour la rencontrer et lui demander son éclairage sur l'attitude gagnante et la réussite.

L'intelligence émotionnelle, est-ce pour nous ?

Depuis le début des années 1980, on sait que le quotient intellectuel (QI) n'est pas suffisant - heureusement d'ailleurs - pour déterminer si un individu va réussir. L'intelligence émotionnelle, entre autres facteurs, vient compléter le tableau, et c'est utile.

"Les gens qui réussissent leur vie ont un dénominateur commun : ils ont appris à reconnaître leurs émotions et à les maîtriser. Ils sont aussi conscients des émotions des autres et, par conséquent, peuvent mieux gérer leurs relations (…) « Réussir sa vie » pourrait vouloir dire : vivre le plus souvent possible des émotions agréables ; et le moins souvent possible des émotions désagréables !" (page 17)

De quoi s'agit-il ? L'intelligence émotionnelle regroupe 4 éléments fondamentaux :

  • La connaissance de soi
  • La gestion des émotions
  • La conscience des autres
  • La gestion des relations

La bonne nouvelle, c'est que contrairement au QI qui reste plutôt stable dans le temps, l'intelligence émotionnelle, ça se travaille et ça s'apprend.

L'histoire de Roger Bannister : l'ouverture des vannes ou la permission de réussir

En 1954, Roger Bannister a réalisé un exploit que beaucoup croyait impossible : il est le premier homme à avoir couru 1 mile (1,609 km) en moins de 4 minutes, ce qui n'était jamais arrivé et qui était perçu comme inatteignable. Ce qui est plus étonnant encore, c'est que, dans les années qui ont suivi, de nombreux athlètes ont dépassé ce cap symbolique.

Dès le moment où Roger Bannister a fait sauté le verrou de la limite, il a ouvert la voie à une série de successeurs qui se sont dits : "s'il l'a fait, pourquoi pas moi ?" ; "s'il l'a fait, je peux le faire aussi."

Dire qu'on manque de temps est un mensonge

Stéphanie et moi partageons le même point de vue (je l'explique dans mon livre "SIGNIFICATION - Raviver la flamme qui nous anime") : nous ne gérons pas le temps, nous gérons nos priorités. C'est une question de choix.

Si un département de notre vie ne nous enchante pas, il ne tient qu'à nous d'entreprendre de petites actions au quotidien pour l'améliorer : apprendre à dire non, choisir quand nous disons oui ou non, regarder dans quoi nous investissons (ou gaspillons) notre temps…

Mieux gérer le stress

Pour Stéphanie, une manière de réduire notre niveau de stress est de travailler notre discours intérieur. D'après l'approche émotivo-rationnelle, nos émotions - donc notre stress - proviennent de nos pensées.

"Plus nous entretenons des idées négatives, plus nous les attirons dans notre vie. C'est ce que nous appelons, en psychologie, le phénomène d'inhibition latérale, par lequel certaines idées s'amplifient dans le subconscient. Plus j'insiste sur le négatif dans ma vie, plus j'augmente mes chances de m'attirer du négatif. C'est un cercle vicieux." (page 62)

D'où la phrase mantra de Stéphanie :

On va tous arriver à Noël en même temps.

Quand nous sommes alignés sur nos priorités, nous savons pourquoi nous faisons les choses et nous consacrons le plus clair de notre temps à ce qui est important pour nous.

Tant que nous sommes alignés sur nos passions, la vie se montre plus simple, plus belle, plus wouaw.


Galerie médias


Fichier(s) attaché(s)



Partagez cet article


Category :   Articles