[Témoignage REBONDIR] Raymond Gosin - Dirigeant d'entreprise

Dirigeant d'une affaire prospère depuis 35 ans, je me retrouve après deux ans de maladie devant le désastre d'une déconfiture en cours. Convalescent, je me débats avec de moins en moins de moyens pour assister, impuissant, à la banqueroute inéluctable de cette entreprise.

Aux environs de ma trente cinquième année, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes qui au fil de nos conversation m'ont conduit à m'intéresser à la pensée positive, aux moyens d'atteindre le succès dans mes entreprises, de réussir ma vie... C'est ainsi que j'ai eu entre les mains différents livres d'auteurs comme Paul Getty, Napoleon Hill, David J, Shwartz, Zig Ziglar, et j'en passe.


20 ans plus tard , quand j'ai rencontré Fred Colantonio, en tant que spécialiste des réseaux sociaux, sa personnalité m'a intéressé pour la simple raison qu'il avait une façon d'aborder tous les sujets d'une manière qui collait parfaitement à cette culture dont je m'étais imprégné.

En suivant de loin ses actualités, j'ai eu la chance d'assister à l'émergence du concept "L'attitude des Héros". Chacun de ses livres a été pour moi une espèce de synthèse et en tout cas un excellent rappel ce que j'avais appris auparavent par d'autres lectures.

L'intérêt particuliers des livres de L'attitude des Héros est qu'ils ne sont pas vraiment écrit comme un livre habituel mais plutôt comme une sorte d'aide mémoire, dont chaque volume aborde les sujets de manière structurée, je dirais presque "documentaire".

Quand Fred a édité "Rebondir sur l'échec" je fus d'abord surpris car dans tout ce que j'avais lu auparavant, soit ce sujet était moins abordé, soit je m'y suis moins intéressé et en tout cas c'était un sujet beaucoup moins clair dans mon esprit.

Les circonstances faisaient que je vivais justement une situation professionnelle très difficile, révélatrice d'un échec dans mon management et ma gestion.

C'était dès lors pour moi une évidence de commander "Rebondir sur l'échec" immédiatement. Suite à deux ans et demi de maladie je venais de retrouver quelques mois auparavant l'entreprise que je dirige depuis de longues années en très grande difficulté. Comme je le disais précédemment, dans ma mémoire il ne restait plus grand chose de mes apprentissages antérieurs sur le sujet de l'échec.

J'avais le nez dans le guidon, je pensais aux problèmes immédiats, le spectre de la faillite se précisait de semaine en semaines, j'avais une vue très négative de la suite des événements, j'écoutais les avis négatifs des autres, mon image de moi-même s'affaiblissait de jour en jours et j'entrevoyais l'issue d'un échec total et définitif de tout ce à quoi j'avais travaillé depuis 35 ans. C'est alors que "Rebondir sur l'Echec" est arrivé dans mes mains et fut lu et relu en quelques jours.

Dans le même délai, j'avais retrouvé la sérénité, et de vraies solutions ont commencé à se présenter à moi sans que je doive vraiment y penser. En quelques jours une stratégie fut mise en place et le redressement est aujourd'hui en bonne voie.

En quelques jours je passais de la faillite virtuelle à une situation de travail confortable.

Ce n'est en aucun cas un quelconque chapitre du livre qui m'a apporté les solutions aux problèmes que je vivais mais il m'a permis de découvrir les mécanismes de l'échec et surtout de les comprendre.

Mon "point de vue" sur la situation prenait un angle nouveau, me libérait du poids de la responsabilité, il me permettait de me reconnecter à ma créativité et les solutions s'imposaient comme par magie.

Sans porter de grandes responsabilités, nous vivons tous l'échec au quotidien, pas des catastrophes ni des faillites, mais de petits échecs qui peuvent nous faire perdre notre calme, nos moyens parfois, nous rendre triste, ou désagréables. Certains n'y voient que des contrariétés alors qu'en réalité il s'agit chaque fois de l'échec de quelque chose.

Le livre de Fred Colantonio "Rebondir sur l'Echec" s'adresse à tout le monde, pour permettre à chacun de changer de "point de vue" et d'apprendre à voir des opportunités plutôt que des contrariétés dans les petits échecs de tous les jours de même que dans les situations plus graves.

Vous pouvez :


Partagez cet article


Category :   Articles